La page blanche…

Je ne vis pas cette vie, dont enfant je rêvais. Oui, ma vie est différente de celle que je voulais… Et pourtant… Certes je n’ai pas d’enfant, mais deux beaux neveux que j’adore et qui me rendent heureuse et fière, tout comme s’ils étaient de ma chair. Je n’ai pas Lire la suite…

Lettre au héros de mes nuits

Bon, je dois bien admettre qu’à première vue, tu n’as vraiment rien qui fasse rêver. Plutôt brut en apparence, un peu coincé aux entournures – quelle carrure ! -, tu en imposes, prends toute la place, imbu de toi-même car bien sûr tu sais, que ton absence dans cet espace Lire la suite…

Voyage au pays des larmes

« J’ai éclaté en sanglots. J’ai un faible pour cette expression. On n’éclate jamais de faim ou de froid. En revanche, on éclate de rire ou en en sanglots. Il est des sentiments qui justifient que l’on vole en éclats ». [Albert Espinosa]   On éclate en sanglots… mais on fond en Lire la suite…

Vivre pour raconter…

J’étais si jeune alors. 12 ans à peine. Encore empreinte des tendresses de l’enfance, et dans le même temps attirée et effrayée, par ce gouffre insondable que me paraissait être l’adolescence. 
« True blue » de Madonna. Mon premier album, acheté grâce aux économies permises par mon argent de poche. Un des Lire la suite…

La plume de ma vie

J’ai découvert ses vertus sur le tard. Secrète, elle s’était longtemps tue et puis un jour sans crier gare, elle s’est approchée sans un mot pour se pencher à mon oreille et y verser des sons si beaux. Une litanie de notes telle des airs aux rythmes sans pareil, ceux Lire la suite…

Lettre à l’enfant absent

Au creux de mes instants secrets, je t’ai souvent imaginé(e). Garçon ou fille je ne sais pas, dans mes rêves éveillés tu étais tantôt l’une, tantôt l’autre, aimé(e) d’un même amour dans les deux cas. Qu’importe le sexe des anges, quand par miracle un petit être devient le prolongement de Lire la suite…

Chaque nouveau jour est une histoire…

Ouvrir les yeux avant l’aurore, la tête et tout le corps ensommeillés, encore. S’étonner de l’heure matinale, qu’affiche le réveil impassible. Il est si tôt… Peut-être est-on en train de rêver, comment savoir ? Ne pas chercher, ne rien vouloir, juste apprécier cet entre-deux, ce doux état de flottaison entre Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :